Mardi 13 octobre 2 13 /10 /Oct 16:40
Vous avez certainement remarqué que ces derniers temps, je postais surtout des recettes de Cupcakes... Le fait est que j'adore les imaginer et les faire... les manger et les partager...
J'aime leur facilité à se prêter au jeu des couleurs, saveurs, thèmes, etc.
Alors me retrouvant au chômage après quelques années de bons et très loyaux services, j'ai décidé de me lancer dans l'aventure de l'auto entrepreneuse ! Après tout, y'a pas de raison (enfin si, la crise, mais ne nous laissons pas démonter). C'est ainsi que "LA DULCE VITA" est née. L'idée ? Proposer des cupcakes et autres gâteaux sur commande pour illustrer savoureusement des évènements, privés ou professionnels, sur Barcelone.

J'ai donc créé un site (enfin, une page d'accueil) La Dulce Vita qui amène sur un nouveau blog: http://ladulcevita.over-blog.com dans lequel je présente les cupcakes déjà réalisés... N'hésitez pas à le visiter et à me faire part des vos commentaires, ils sont plus que bienvenue !!!
Et comme on ne peut se nourrir que de cupcakes et autres douceurs, je continuerai à poster d'autre recettes sur unsijoliquotidien.com...

Voilà, je croise les doigts, en avant, que la cupcakemania déferle sur Barcelone !
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires - Publié dans : unsijoliquotidien - Par Manouche
Communauté : 1...2...3...Miam Miam
Samedi 19 septembre 6 19 /09 /Sep 10:48
Sur l'air de "Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés...", je chantonnais il y a quelques jours déjà,  "Sur l'étal du marché, des belles fraises abandonnées, n'attendent que moi pour les manger, c'est la fin de l'été".
Ah l'été ! Magnifique, impétueux, fort, savoureux, et enivrant comme un des meilleurs rhums jusqu'à présent goûté (le Ron Pampero Aniversario Reserva Especial - ils plaisantent pas avec les noms au Venezuela...).

Voilà donc le p'tit dessert apporté au dernier BBQ de l'été...




Pour une douzaine de cupcakes, il vous faut :

  • 2 oeufs
  • 125 g de sucre
  • 125 g de beurre
  • 125 g de farine avec levure incorporée
  • une vingtaine de fraises
  • 1 paquet de fromage frais type philadelphia
  • 6 cuillères à soupe de sucre glace
  • 3 à 4 cuillères à soupe de confiture de fraises
  • quelques gouttes de colorant alimentaire rouge


Préchauffez votre four à 180ºC et placez des caissettes en papier dans des moules à muffins. Battez au fouet électrique le sucre et les œufs pour obtenir un mélange mousseux. Rajouter peu à peu le beurre que vous aurez préalablement fait fondre, puis verser la farine en pluie et fouettez doucement jusqu’à obtention d’une pâte lisse et homogène. Lavez, équeutez et découpez les fraises en petits morceaux. Ajoutez-les à la préparation en mélangeant délicatement à la spatule. Répartissez dans les moules et enfournez une quinzaine de minutes. Pour savoir si les gâteaux sont cuits, une pique en bois plongée à cœur doit ressortir sèche.Sortez les gâteaux, laissez-les encore 10 minutes dans leurs moules puis sortez les et faites les sécher sur une grille. Si vous n’avez pas de grille à pâtisserie, prenez la gille du four, calez la avec 4 bouchons de liège par exemple et le tour est joué !
Une fois vos cupcakes totalement refroidis, préparez le glaçage. Fouettez énergiquement le fromage frais pour l’assouplir, rajoutez peu à peu le sucre glace et continuez à battre jusqu’à obtenir une préparation crémeuse et aérée. Rajouter la confiture de fraises et le colorant alimentaire jusqu'à la teinte désirée. Insérez le mélange dans une poche à douille avec une douille étoilée et répartissez le glaçage sur vos gâteaux. Si vous n’avez pas de poche à douille, étalez le glaçage en couche épaisse avec un couteau ou une spatule. Terminez en décorant avec des fleurs en sucre, des vermicelles colorées, des bonbons, etc.
Si vous ne les dégustez pas immédiatement, entreposez les au réfrigérateur et sortez les 10 minutes avant dégustation. En toute humilité - ou presque - it was delicious ! Le fruit cuit donne au gâteau un moelleux incomparable et le glaçage fraicheur et onctuosité...
Vivement l'été prochain !!!
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires - Publié dans : Gourmandises - Par Manouche
Communauté : 1...2...3...Miam Miam
Lundi 7 septembre 1 07 /09 /Sep 14:53
- Mamaaaan ?
- oui ma chérie ?
- Je voudrais faire mon anniv' avec mes cops, mais pour le gâteau tu vois, j'veux pas un truc rose trop naze, j'suis pas Hello Kitty !
- Tu veux quoi alors ? T'as une idée ?
- Ben j'sais pas, mais pas un truc qui m'colle pas la honte. On est des gothiques, pas des barbies !

Vous contemplez alors la richesse chromatique du thème qui s'offre à vous... Noir c'est noir, il n'y a point d'espoir.
Seulement, trouver des aliments sucrés noirs, c'est pas forcément évident. En salé, c'était plus simple, un bon cupcake au boudin pis c'était marre. Mias là non, faut trouver du noir, fort et sucré.. non pas du café (du sucre dans le café, z'êtes malades !) mais bien du réglisse. Et si on rajoutait de la poire pour l'acidulé et le moelleux ? C'est parti mon gothikiki !!!

Pour 12 cupcakes ou 24 mini :
  • 2 oeufs
  • 125 g de sucre
  • 125 gr de beurre
  • 125 g farine avec levure incorporée
  • 3 belles poires
  • 1 grosse poignée de réglisse type Zigoto
Pour le glaçage :
  • 200 g sucre glace
  • Colorant noir
Pour obtenir un sirop de réglisse (quand on a pas la chance que les sirops Monin soient distribués près de chez vous par exemple), faire bouillir de l'eau (un verre environ), y ajouter les zigotos et du sucre. Une fois les zigotos bien ramollos, mixez et passez au chinois. Réservez.
Préchauffez le four à 180ºC et placez les caissettes à muffins dans les moules. Battez oeufs et sucre, ajouter le beurre fondu puis la farine. Battez jusqu'à obtention d'une pâte homogène, Pelez et débitez les poires en tout petits morceaux, ajoutez à la pâte et terminez par le sirop de réglisse. Enfournez pour 15 minutes environ.

        Version mini

Faites refroidir sur une grille. Une fois les cupcakes froids, préparez le glaçage en mélangeant le sucre glace, quelques gouttes de colorant noir et quelques gouttes d'eau chaude. Fouettez bien et étalez le glaçage. Et c'est là que ça se corse bien sûr... Malgré la consistance bien épaisse, le glaçage s'échappe et ne veut pas rester en place... C'est flagrant sur la photo qui suit...

        Version classique

Où l'on constate que le moindre irrégularité de surface ne pardonne pas... Si quelqu'on a des conseils à me donner sur le glaçage au sucre glace, qu'il ou elle n'hésite pas !!!

Vous présentez toutefois l'oeuvre à l'adolescente qui évidemment fait la moue et chouinasse devant les coulures du glaçage. Vous lui rétorquez que, primo, ils seront très bien pour Halloween et que, deuzio, vous voulez bien faire un stage de glaçage parfait chez Bree Van De Kamp mais qu'à ce moment là vous appliquerez les mêmes principes d'éducation...
Ça moufte moins d'un coup... Vous lui suggérez de goûter tout de même... Et là vous avez le droit à un sourire - vite reprimé of course. Le glaçage léger croustille, la poire fond en bouche et le goût de réglisse surprend en fin. C'est les copines qui vont être contentes ! 
N'ayant pas d'adolescent(e) à la maison, toute ressemblance avec des personnages existants serait purement fortuite...
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires - Publié dans : Gourmandises - Par Manouche
Communauté : 1...2...3...Miam Miam
Dimanche 30 août 7 30 /08 /Août 19:03
Elodie, adorable brunette et fantastique amie, nous régala, lors de son passage à Barcelone, de petites bouchées / galettes à la courgette et à la feta. Sitôt qu'elle s'en fût retournée vers Paris, prise de nostalgie, je m'attelais à la confection de ces bouchées (bocados en espagnol) savoureuses, en y rajoutant toutefois des pignons, pour les servir lors dun "pica pica en casa" pour célèbrer comme il se doit la fin de l'été et oublier la "vuelta al cole" (ou encore la rentrée).

Pour 20 bouchées environ il vous faut:
  • 2 courgettes
  • 1 plaquette de feta
  • 2 oeufs
  • 100 g de pignons
  • le zeste d'un citron entier
  • sel, poivre
  • 1 bouquet de menthe
  • de la mie de pain rassise (1 à 2 tranches)

Dans un saladier, commencez par râper les courgettes. Ajouter les 2 oeufs, salez, poivrez, mélangez. Puis, zestez un citron entier, emiettez la feta. La fete doit être très présente, c'est à dire que le mélange doit être assez "blanc" à vue. Si vous avez utilisé des courgettes charnues, n'hésitez donc pas à rajouter de la feta. Ciselez le bouquet de menthe et rajoutez les pignons que vous aurez faits griller à sec dans une poele. Terminez par la mie de pain dépiautée pour rendre le mélange moins liquide.
Après, c'est au choix... Soit vous réalisez des galettes en déposant une petite quantité d'appareil sur une feuille de cuisson soit vous utilisez des mini moules à muffins (ce que j'ai fait).
C'était délicieux, frais, l'esprit d'Elodie flottait dans la salon... Nous les avons dégusté accompagnés de pimientos del padron poêlés, de hoummous cacahueté tout en nous désaltérant de Cava. "On dirait le Sud..."

En cette fin de dimanche, faisons donc un  poil d'exercice et sautons du coq à l'âne...
J'ai eu la jolie suprise, suite à une recette envoyée pour le concours Désabricotez-moi, de recevoir un email de 750 G proposant de me faire le portrait... Il y a des jours où l'ego se fait plaisir...
Si jamais ça vous interesse d'en savoir un peu plus, vous pouvez trouver le portrait en ligne ICI. Si ça vous interresse point, promis, je l'prends pas mal !!!


Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires - Publié dans : Recettes d'été - Par Manouche
Communauté : 1...2...3...Miam Miam
Mercredi 26 août 3 26 /08 /Août 13:57
Tournicotez, tournicotons ! Le site 750g.com organise un concours "Désabricotez moi" jusqu'au 31 août. Dites donc, ça tombe comme Mars en Carême, je viens de faire des cupcakes aux abricots !
Acidulés et fondants, ce sont, jusqu'alors, mes préférés. Pour la recette, cliquez ici et vous l'aurez en intégralité...
Et pour vous mettre l'eau à la bouche...

Vue d'extérieur :


Vue d'intérieur :


On pourrait penser que le glaçage est superfétatoire... Et bien non ! Il apporte une note de fraicheur et de moelleux supplémentaire. Si vous n'avez point envie de vous farcir le remplissage des caissettes à muffins et le glaçage individuel, vous pouvez décliner la recette en multipliant les ingrédients et faire cuire dans un grand moule carré. Vous glacerez ensuite à la spatule et découperez des petits carrés pour faire des moelleux.
Quel dommage que la saison des abricots se termine déjà...
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires - Publié dans : Recettes d'été - Par Manouche
Communauté : 1...2...3...Miam Miam
Mercredi 19 août 3 19 /08 /Août 13:17
Nom d'une pipette à vinaigrette ! J'ai attendu d'avoir 40 ans pour découvrir ça ! Cette pâte collante couleur caramel, sucrée salée avec des bouts dedans... Alors voilà, for the first time of my life, j'ai acheté du beurre de cacahuètes, version Crunchy... Et naïvement je pensais que je n'aimerais pas ça... Bilan de l'affaire, il est classé dans la catégorie des produits extrêmement dangereux provoquant addiction (on trouve dans cette catégorie entre autres le Dulce de Leche et la Crème d'Amandes "Almendrina").
Donc, pour ne pas me goinfrer le pot d'un coup d'un seul en pensant aux années perdues, je décidais, dans un sursaut de conscience, de l'utiliser pour réaliser des p'tites bouchées.

Pour environ 10 bouchons :
  • 1 oeuf
  • 100 g de farine avec levure incorporée
  • 50 g de sucre roux
  • 50 g de beurre fondu
  • 2 grosses cuillères à soupe de beurre de cacahuètes crunchy
Première étape, sans glaçage.... Mââââ qu'ils sont beaux, odorants, colorés à souhait quand ils sèchent sur la grille !


Une fois refroidis, Elodie, amie de passage, fine gourmette et excellente cuisinière (c'est dire si je tremblais quand elle s'empara d'un bouchon pour goûter), s'exclama "On dirait un snickers en gâteau, manque plus que le caramel !".
ô la chouette idée ! Pour compléter ces p'tits bouchons, déjà fort agréables nature, moelleux et croquants grâce aux éclats de cacahuètes, j'ai donc réalisé un glaçage en mélangeant sucre glace et dulce de leche, pour ariver à ce résultat :


S'ils ont gagné en esthétique, le glaçage n'est malheureusement pas à la hauteur de mon espérance. Le sucre glace est trop présent tant à la texture qu'au goût. A refaire avec un glaçage dulce de leche seulement ou fromage frais battu avec le dulce de leche !
Sur ce, je vous laisse, j'ai un pot de peanuts butter à cacher... ou à finir !!!

Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires - Publié dans : Gourmandises - Par Manouche
Dimanche 16 août 7 16 /08 /Août 17:49
Encoooooore ? Ben oui. Je me fais la main, je teste la poche à douilles, les couleurs et les saveurs... J'expérimente, ce qui, par cette chaleur, reste héroïque. Parce qu'ajouter à la chaleur ambiante celle du four, faut être un peu fada !
J'aurais adoré utiliser des myrtilles fraîches mais allez savoir pourquoi, c'est pas commun à Barcelone... J'aurais d'autant plus aimé quand je lis le blog d'Iban : te quedas a cenar ? (cliquez ici, même si vous ne lisez pas l'espagnol, vous vous régalerez avec les photos), actuellement en stage à Londres chez Ottolenghi (clic) et qui nous vante la fraicheur et l'abondance des produits. Du coup, j'aurais presque honte des mes cupcakes myrtilles quand je vois la photo des muffins de là bas...
Les miens ressemblent à ça :


J'ai suivi la recette habituelle : 2 oeufs / 125 g de sucre / 125 g de beurre fondu / 125 g de farine avec levure incorporée. J'y ai ajouté les myrtilles en bocal et un peu de leur jus.
Pour le glaçage, j'ai fouetté un pot de philadelphia, 200 gr. de sucre glace jusqu'à obtention d'une texture "fluffy", puis j'ai ajouté quelques gouttes de colorant alimentaire bleu et du jus de myrtilles.
Après avoir fait refroidir le glaçage au frigo (aaaaaah un peu de fraîcheur, enfin !!!), j'ai fait mes p'tits pâtés à la poche à douille.
A l'intérieur ça donne ça:

Certe, il n'y a pas autant de myrtilles que dans les muffins londoniens... mais c'était tout de même très bon !
L'onctuosité du glaçage, bien plus frais et moins lourd qu'un glaçage au beurre, allié au goût des fruits... J'ai décidé que je n'avais finalement point à rougir de la comparaison avec nos voisins anglais, à qui je tire mon chapeau - melon of course - tout de même !

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires - Publié dans : Gourmandises - Par Manouche
Mercredi 12 août 3 12 /08 /Août 15:57
Encore un cake salé me direz-vous ? Encore, alors que les recettes pulullent deci delà... Ben oui, mais c'est le premier que je "publie" (oh le joli mot qui donne un poil l'impression de se la pêter non ?) et j'ai vraiment aimé l'association de ces 3 ingrédients pis ça me change des Cupcakes...

Chorizo pour le piquant, noisettes pour le craquant et oignon rouge pour le fondant.

  • 225 g de farine avec levure incorporée
  • 5 oeufs
  • 1/2 verre d'huile d'olive
  • 1/2 verre de vin blanc
  • 1 bel oignon rouge
  • 1 chorizo piquant (le tout venant pas cher ira tout bien... pas besoin d'utliser de l'Iberico fantastico quand on le fait cuire)
  • 1 grosse poignée de noisettes, qu'on peut s'amuser à concasser un peu avec un marteau ou bien laisser entières... C'est comme le chocolat aux noisettes, y'a les partisans des éclats pis les aficionados des noisettes entières...
  • Sel, poivre
  • Parmesan râpé

Je vous épargne le déroulement de la recette because plus simple y'a pas... On mélange tout, on saupoudre le cake de parmesan râpé pis pouf au four...
On se délecte de l'odeur qui se répand dans la maison, on se brûle les doigts parce qu'on veut y goûter tout de suite, on se raisonne et on laisse refroidir.
Servi en fines tranches avec une salade d'herbes et de roquette, c'était exactement piquant, croquant et fondant !

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires - Publié dans : Ces petits riens - Par Manouche
Lundi 10 août 1 10 /08 /Août 15:08
L'esprit pervers n'a pas de limites... Enfin, pervers, gourmand dirons-nous... J'avais déjà accomodé des Mi-Cho-Kos dans une tarte, et j'ai remis ça ! Cette fois-ci, je les ai déclinés en version cup cakes, pour Delphine qui, quoiqu'elle n'aime pas particulièrement le sucré, raffole de ces bonbons... Et on la comprend !


Pour la recette, c'est simple, on prend l'habituelle (clic clic) mais en prévoyant un autre glaçage : mascarpone / 2 cuillères à soupe de sucre glace / dulce de leche... Ben oui, pour rappeler le goût du caramel...
Alors, on procède tout pareil sauf que on répartit une bonne cuillère de préparation dans les caissettes puis on ajoute un Mi-Cho-Ko, on en mange un autre en même temps pour vérifier que c'est toujours aussi bon, et on recouvre avec une autre cuillère de préparation...
On enfourne, on laisse cuire, on laisse refroidir.
On fouette ensuite le mascarpone (ou Philadelphia si vous préférez) avec un peu de sucre glace pour rendre le tout aérien. Au dernier moment, on rajoute du dulce de leche et on mélange rapidement sans insister pour que le glaçage présente des filets de dulce de leche, dignes des glaces américaines en pot... Pouf dans la poche à douille, on décore, on s'amuse et on projette des p'tits granulés chocolat: chocolat / caramel dans le glaçage... et à l'intérieur, ça donne ça :


Le Bonbon était tout tombé dans le fond (naaan, y'a pas de contrepétrie) mais c'était quand même rudement bon qu'ils ont tous dit... A refaire en insérant le bonbon une fois toute la préparation mise dans les caissettes et non au milieu.
Bon anniversaire Delphine !

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires - Publié dans : Gourmandises - Par Manouche
Mercredi 5 août 3 05 /08 /Août 16:48
Non, je ne me suis pas reincarnée en "Barbie fait de la pâtisserie" mais si on se lance dans le cupcake, à un moment, faut aborder le classique : du rose  avec des décors plus cucu y'a pas en magasin.
J'avais déjà réalisé ces douceurs avec un glaçage au beurre rose presque fuschia (voir Cupcakes & Co) et là, même pas peur, j'ai décidé de me lancer dans le pastel...



Tout y est : les coeurs, la guimauve, ça colle juste ce qu'il faut... et j'avoue, je ne renie rien, j'adore !
La recette, c'est la même que d'habitude, mais parfumée cette fois à l'eau de rose (obligée hein) et à la fleur d'oranger, glaçage y compris...

Donc:
  • 2 oeufs
  • 125 g de sucre
  • 125 g de beurre fondu
  • 125 g de farine avec levure incorporée
  • 1 cuillère à soupe de fleur d'oranger
  • 1 cuillère à soupe d'eau de rose
  • Glaçage : sucre glace (env. 200 g) + 1 goutte de colorant alimentaire rouge + fleur d'oranger et eau de rose


On fouette les oeufs et le sucre pour que ça mousse et blanchisse, on ajoute le beurre fondu, la farine, les parfums... On a fait préchauffer son four à 180ºC le temps de la préparation,,, on met dans des caissettes à papier qu'on installe dans des moules à muffins (vive le silicone)... Cuisson environ 15 minutes.
On laisse refroidir sur une grille... On prépare le glaçage en fouettant le sucre glace, le colorant et les eaux parfumées jusqu'à obtention d'une pâte souple... Et là on peste parce que que les cupacakes ne sont pas parfaitement plats et que le glaçage, ce fourbe, se dérobe, s'échappe et s'agglutine sur les bords ! On décore avec de la guimauve et autres cucuteries de bon aloi et on s'exclame: Oh My God ! So giiiiirly ! So cuuuuute !!
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires - Publié dans : Gourmandises - Par Manouche
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés