Chéri Sherry Trifle

Publié le par Manouche

Laissez-moi vous présenter, let me introduce you, son altessissime THE trifle, the sherry's one !!! Le tradi, le pur z'english, celui qui mêle le sponge cake, la jelly, les fruits, la custard et la crème chantilly... La cerise sur le trifle en somme !

Pour tout vous dire (enfin presque, gardons une once de pudeur anglaise, don't we), quand j'avais fait mon Trifle enrhumé bananes caramel, un anglais l'avait degusté et même s'il l'avait trouvé très bon indeed, il m'informait que ça n'était pas un vrai trifle puisqu'il manquait certains ingrédients. Oh My God !! How dare you ? Mais, ayant beaucoup souffert de la Guerre de Cent Ans, je ne mouftais pas et jurais intérieurement d'en refaire un aux normes z'anglaises. 

Nous y voilà donc :

J'ai commencé la veille pour bien respecter le temps de refrigérage de chaque couche...
Première étape : le sponge cake (génoise par exemple), imbibé dans du Sherry (moi j'ai mis de l'Ameretto parce que je veux bien être disciplinée mais quand même...) et qu'on recouvre ensuite de Jelly liquide pour qu'elle s'amalgame joyeusement avec le biscuit. Pouf, au frigo.
Quelques heures plus tard, quand la jelly est prise, on recouvre avec de griottes dénoyautées et bien égouttées. Pouf, au frigo.
Ensuite, étape custard... Et là dilemne : soit je fais ma crème moi-même, soit je cherche vraiment à obtenir ce p'tit goût chimique des patisseries anglaises... type Bird's Custard.

Petit apparté : les anglais et l'élement "poudre"...  comment ont-ils eu l'idée de faire la crème anglaise en poudre !!! Enfin de la crème française plutôt car chez nos amis british la crème anglaise est française, de la même façon qu'on file à la française et non à l'anglaise... Revenons à la poudre comestible... Lors de mon premier séjour britannique à Rugby, j'étais hebergée par un charmant couple âgé. Installée dans le salon, j'entends un glou glou glou chuinté et répétitif ! Je découvre une bonbonne marie-jeanne (nan, pas le truc qui se fume) avec un système d'alambic... Et là John m'explique qu'il fabrique du vin, grâce à une poudre qu'il distille ! Je ne m'en suis jamais remise...

Bref, la custard.. donc, j'ai opté pour la solution chimique en utilisant le truc du bouquin "recettes inavouables" : j'ai utilisé de la crème dessert vanille... consistance, goût, odeur... tout y était ! Et pouf, au frigo.
Le lendemain, nappage de chantilly (maison, siphon ou bombe, c'est vous qui voyez) et décoration...

Quel dommage que cet ami anglais ne fut point là pour le déguster, ce trifle chéri (gnark gnark gnark). J'ai pas bien maitrisé l'étape Jelly qui s'amalgame avec le sponge cake mais là je crois que c'est génétique (voir jellytique) : il faut être anglais pour réussir la Jelly ! Ceci dit, it was delicious !

Enfin, n'oublions pas que si Brian is in the Kitchen, c'est souvent pour y manger du Shery Trifle

Publié dans Gourmandises

Commenter cet article

Mitsuko 21/11/2006 12:47

Toujours là mais en pointillés... Ce trifle m'affeule!

Prawn 20/11/2006 19:28

Brian is in your kitchen, bouffing your triffle while you're regarding ailleurs, ce fourbe !

mickymath 19/11/2006 01:05

quelle belle coupe!! elle me donne une envie folle de la manger!! bises micheline

christine 18/11/2006 19:08

quel dommage que les blog ne nous laissent pas gouter à ces merveilles, il a vraiment l'air pharaonique mais pas du tout calorique...

Lisanka 16/11/2006 20:16

Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah bah dis donc, je sens que je vais enfler avec toutes ces recettes qui m'attendent! Tant pis, la tienne me tente trop!