Cassolette-tiflette du 15 août

Publié le par Manouche

Le 15 août... La date fatidique où l'été bascule. Quand nous "descendions" dans le Sud pour les vacances quand j'étais enfant, le 15 aôut signifiait à la fois la remontée vers la Normandie et l'orage pétaradant qui sévissait à coup sûr à cette date. Dès le lendemain, les températures fraîchissaient et ça sentait déjà le cartable et la trousse neuve...

Des années plus tard, rien ne change ! Sauf que je ne remonte plus vers la Normandie et les cartables et trousses me semblent bien lointains. Enorme orage sur Barcelone, les rues commes des torrents, et un temps à regarder la cheminée avec envie. Dans ces conditions, plus du tout envie de mets d'été mais plutôt d'un plat roboratif, qui console des pieds mouillés.

On se munit donc d'un épluche légumes et on scalpe quelques grosses pommes de terre à purée, Pendant qu'on les fait cuire à l'eau ou à la vapeur (c'est comme on veut on choise), on découpe en rondelles des oignons qu'on fait caraméliser à la poêle dans du beurre, un peu de sucre et du thym. Une fois dorés, on les met de côté. Puis saisissant un couteau tranchant, on découpe de larges tranches de poitrine non fumée qu'on saupoudre d'un peu de paprika. Même punition, on les dore à la poêle (mais sans beurre cette fois-ci !!) et on les réserve.

On choisit des petits plats en terre individuels.
On commence par une couche de pommes de terre qu'on écrase allègrement avec un peu de crème fraîche, de poivre et de noix de muscade. Ensuite on recouvre d'une couche d'oignons caramélisés, puis on dispose joliment les morceaux de poitrine dorés... Pour finir, on remet une couche de pommes de terre écrasées, crémées et assaisonnées.

Le "iflette" de cette cassolette s'explique ici...
Devant ce montage hivernal, je me suis dit "tant qu'à faire, allons-y vraiment" et j'ai donc rajouté du fromage sur le dessus... à la façon tartiflette ! N'ayant pas sous la main un beau et bon reblochon, je me suis rabattue sur une brique au lait de vache qui a courageusement fait son office, une fois les cassolettes mises au four.
Alors, bien sûr, je vous l'accorde, c'est loin d'être chiquissime comme recette... Mais regardez-bien l'intérieur et imaginez-vous ce doux mélange fondant... L'orage tonnait encore quand nous avions fini mais c'est repus par cet avant goût d'hiver que nous contemplions les éclairs...

Publié dans En Hiver...

Commenter cet article

micheline 23/08/2006 20:14

comme ça à l'air bon ta tiflette!! franchement!! à essayer

Marie, Paris 18/08/2006 15:06

Définitivement un plat de saison (hélas!). Le même soir, je dégustais une fondue Savoyarde...

Alicia 17/08/2006 19:55

C'est exactement le genre de plat qu'il me faut pour cette soirée pluvieuse!!

Gracianne 17/08/2006 12:58

Directement sur les hanches ta petite truc-flette. Attendons un peu, l'hiver n'est pas tout a fait la encore, on s'en souviendra a ce moment la.

Mercotte 17/08/2006 11:34

tout à fait appropriée aux T° actuelles ta fausse tartiflette ...je mangerais bienune petite part !