Tatinette d'échalotes confites au chèvre

Publié le par Manouche

Je ne vais pas commencer mon billet par un bulletin météo mais y'aurait quand même de quoi dire... L'homme chéri lui, frétille comme un gardon viking en rajustant son pull tandis que je traine les tongs, à deux doigts de risquer des engelures ! Enfin, tout ça pour dire que je me sentais paresseuse et confuse, voire "chonchon". Aorès avoir maintes fois soupiré, je me suis quand même dirigée vers la cuisine pour une recette légèrement automnale histoire d'être raccord avec le ciel...

Pour ces tartelettes tatin aux échalotes, il faut donc de la pâte feuilletée (je sais c'est mieux quand on la fait soi-même, je me lancerai un jour. A defaut, acheter une avec du beurre dedans), des échalotes et du chèvre (suffisait de lire le titre en fait !).
Première étape et pas des moindres : éplucher les échalotes. Alors là attention dis-je, ne vous faites pas avoir comme moi, l'échalote fond vraiment à la cuisson, vraiment beaucoup. Donc, quand vous avez devant vous un tas d'échalotes et que vous vous dites in petto "là je crois que c'est bon"... continuez à  éplucher jusqu'à en avoir le double.
Sinon, comme moi, en plein montage des tatins, vous serez obligés de retourner à l'épluchage... Essayer de garder les échalotes le plus entières possible. Les mettre dans une petite poêle avec du beurre, du sucre, laisser caraméliser et confire gentiment un vingtaine de minutes. Si jamais il y en a qui ont trop grillé, c'est pas grave, mangez-les, c'est craquifondant.

Ensuite, monter les tatinettes. Dans chaque moule beurré, mettre tout d'abord une branchette de romarin (je ne vais pas vous refaire le chapître romarinesque...), puis un chèvre au lait cru affiné pas trop épais, l'entourer et le recouvrir d'échalotes. On termine par la pâte feuilletée et zou une quinzaine de minutes au four... Démouler et réajuster s'il y a eu résistance. Voyez sur les photos : y'en a une qui s'est bien tenue et la soeurette qu'a joué la rétive...

J'ai servi les tatinettes accompagnées d'une simple salade verte avec quelques croustilles de poitrine fumée deci delà. Même si le démoulage de la deuxième fut hasardeux, j'avoue que j'ai regardé ces tatinettes avec un p'tit sourire aux lèvres, du genre c'est moi qui l'ait fait et pas le resto en bas. Je sais l'orgueil est un bien vilain défaut mais que voulez-vous, ça m'a consolé des caprices climatiques... Rentrer dans sa cuisine avec la tronche en biais et en ressortir avec l'air malin, moi je dis, merci les Soeurs Tatin !

Publié dans Avec du temps...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bonheursdesophie 22/08/2006 01:30

Oh que c'est tentant. Magnifique

Gracianne 17/08/2006 13:01

Ca fait tres longtemps que j'ai envie d'essayer ca, avec du chevre en plus, quel plaisir!

Thalie 17/08/2006 02:39

très sympa, pour moi, ça ressemble à une variante de mon tatin d'échalotes au chèvre frais... miam ! Faudra que je le poste un de ces 4 celui-là :o)Très appétissant

Manue 16/08/2006 23:14

Oh la la la la, superbe extra, j'adore ce genre de tartelette, en individuel en plus je note ! 

rosine 16/08/2006 18:33

Ca a l'air rudement bon !