Saltimbocca alla Manouchka

Publié le par Manouche

Petite adaptation personnelle des Saltimbocca alla Romana... Disons que j'appelle ces saltimbocca-là (que de aaaaaa) alla Manouchka, non pas par egocentrisme effrené  mais pour éviter de faire sauter devant leurs écrans les puristes et les vrais amateurs de cuisine italienne...

Donc il nous faut :



soit des belles escalopes de veau, du jambon cru - de Parme ou d'ailleurs - de la mozzarella, du romarin et pour la sauce mascarpone et vin blanc. Ici, du "vino turbio" ou vin trouble, parfait pour cuisiner... A le boire en quantité, effectivement, tout devient trouble !

Première étape : prendre une escalope, la positionner sur une planche de bois, la recouvrir de film étirable ou de papier sulfurisé et se saisir du rouleau à patisserie... L'aplatir le plus finement possible.
Deuxième étape : recouvrir d'une tranche de jambon cru, de deux à trois rondelles de mozzarella et de romarin. Pourquoi le romarin me direz-vous en place et lieu de la sauge ? Déjà parce qu'au marché, la sauge était toute ratatinée et que le romarin était fièrement pimpant. Ensuite parce que j'adore le romarin (et à lire les réponses du questionnaire sur les odeurs, je ne suis pas la seule...) pour son odeur boisée et piquante, son côté un peu brut. Le romarin m'émoustille les sens,c'est  ainsi ! Reprenons...
Donc après avoir mis le romarin, quelques tous du moulin à poivre et  on se retrouve à peu près avec ça et "c'est beau, on dirait du veau" (vous souvenez-vous de cette vieille pub ?)



Troisième étape : on roule fermement (pas facile hein, faut tassouiller un peu mais pas trop) et on  ferme par un petit pique en bois.

Ensuite, un filet d'huile d'olive dans la poêle, on fait dorer  les roulottés gentiment, à feu moyen, que le veau est le temps de cuire. On déglace avec le vin blanc et on ajoute du mascarpone et on termine la cuisson. Evidemment, pendant ce temps-là, on aura préparé des pâtes histoire qu'elles profitent de la sauce.

Et là, vraiment désolée, mais les assiettes étaient chaudes, nous avions très faim, j'avais peur que la sauce refroidisse et se fige (ça aurait été vraiment dommage non ?) alors je n'ai pas fait de photo du résultat final ! Mais je fais confiance à votre imagination...

Publié dans D'ici et d'ailleurs

Commenter cet article

Gracianne 14/08/2006 09:47

Pas besoin de beaucoup d'imagination, tes mots suffisent.

peggy 14/08/2006 08:28

bravo! ça donne envie!ciaooooooooooo

Mijo 13/08/2006 13:20

J'adoopte ta recette.

Marmitedecathy 13/08/2006 10:52

Ca fait super envie !! vive la cuisine italienne vue par Manouche !

tarzile 12/08/2006 21:15

C'est vraiment beau, cette recette.  Et le romarin, c'est çà, la touche Manouchka?
 
Tarzile