Gazpacho et sa crème au parmesan "le gazpacho nouveau est arrivé"

Publié le par Manouche

Quand l'Italie vient à la rencontre de l'Espagne...

Avant de vous livrer cette recette, je me dois de rendre un hommage à celle qui me l'a offerte cette recette... Ma maman !  Etant baignée depuis l'enfance dans les odeurs de tartes aux pommes, gratins de courgettes, frichtis maison qu'elle accommodait à renfort de lardons, oignons et vin blanc et qu'elle faisait en un tour de main, il y avait de fortes chances que le virus me prenne... Qui plus est, j'appartiens à une famille où la table a grande importance et suscite parfois des angoisses telles que : qu'est-ce qu'on va manger à Noël ? Question certes intéressante mais qu'on pose chez nous dès la mi-août histoire de faire monter le suspens crescendo durant quelques mois ! Maman, bénie sois-tu par les Dieux de la Table pour ta cuisine simple, généreuse, élaborée parfois mais sans jamais être chichiteuse.

Mais revenons à nos tomates... Il faut tout d'abord du gazpacho, bien entendu: je vois des merveilleuses recettes fleurir tous les jours... je vous fais part de la mienne apprise ici en Espagne, ensuite chacun ajoutera ou enlèvera selon son goût ! Il faut donc pour 4 personnes environ, un kilo de belles tomates bien mures, un poivron que je préfère rouge mais la tradition dit vert, 1 concombre, 1 oignon, 1 gousse d'ail, 100g de mie de pain rassis, 1 petite tasse d'huile d'olive et un filet de vinaigre de xeres. Ensuite, c'est Monsieur Mixer qui prend le relais... On aura bien entendu pelé les tomates, enlevé le germe de l'ail et epépiné le concombre. La mie de pain, on peut la faire détremper dans de l'eau ou bien on l'ajoute tout tranquille au fur et à mesure pour que Monsieur Mixer ne s'empierge pas dans ses couteaux ! On réserve au frais.

On passe maintenant à la crème au parmesan...
Ô simplissime ! Dans une casserole, on verse deux petites bouteilles de crème liquide (mois j'ai pris la version légère...). On prend un beau morceau de parmesan, de celui qu'on garde toujours pour divertir une salade de roquette un peu trop sage ou magnifier une simple assiette de pasta, et on râpe, râpe, râpe. On jette en pluie dans la crème, on laisse bouillir, on fouette, en 3 minutes, ça prend : quand le mélange est assez épais, on sort du feu. On verse dans de jolies coupes ou verres et on stocke au frais 3 à 4 heures minimum. Au moment de servir, on recouvre la crème de gazpacho, on décore d'une feuille de basilic et de deux gressins asymétriques.
J'ai servi ce Gazpacho accompagné de longs morceaux de ciabatta grillée frottés à la tomate recouverts de "Jamon de Bellota" mais on peut le remplacer par du Jambon de Parme si on se sent l'âme plus italienne qu'espagnole...

Publié dans Recettes d'été

Commenter cet article

Mitsuko 12/08/2006 07:14

Oh la la, la compète est dure...

émilie 11/08/2006 15:22

ah oui !! l'idée de la crème de parmesan est excellente : un peu de douceur en plus ;-)

Manouche 11/08/2006 01:49

Merci à tous pour vos visites et encouragements !

catherine 11/08/2006 00:27

Je viens de découvrir tonblog et j'aime ! Le rythme enlevé, le style, les recettes : je reveindrai ! à bientôt...

HélÚne 10/08/2006 23:57

Très belles variantes!