Brochette terre et mer et sa timbale de riz au pesto

Publié le par Manouche

Après l'attaque stomachale en règle subie ce jour dernier et dont je vous ai fait bien impudiquement part... me voilà de retour à la cuisine. Magnifique orage enfin hier après midi sur Barcelone, tant attendu. La ville revit, le ciel se pare de teintes douces et delavées. Flemme de sortir sous la pluie battante pour faire quelques courses, j'ai préféré rester à l'abri, les fenêtres grandes ouvertes pour profiter du crépitement des gouttes énormes ravaudant la tomette du balcon  et pour sentir la fraîcheur monter de la ville entière. Quelle douce délivrance !

Enfin, tout ça pour dire que j'ai cuisiné avec Mr Congelo... J'aime beaucoup en Espagne les plats mélangeant la viande et les fruits de mer qui, bien mariés, se complètent très bien (n'est-ce-pas là le but d'un mariage réussi ?). J'ai donc fait des brochettes alliant poulet et crevettes. C'est tout simple !
Tout d'abord, découper un blanc de poulet en morceaux aussi carrés que possible. Préparer une marinade avec de la bonne huile d'olive, le jus d'un citron, sel, poivre et thym. Faire mariner le poulet et des crevettes crues.
 Au bout d'une demie-heure environ, se saisir des brochettes et enfiler une tomate cerise, crevette, poulet, etc. Pour rajouter une saveur, j'ai enveloppé un morceau de poulet sur deux d'une fine tranche de lard fumé. Le problème, c'est que mes crevettes étaient trop petites... C'est bien plus joli avec des grosses gambas et on peut alors alterner une gambas, un morceau de poulet... et non pas 4 crevettes tassouillées (toutes "quichées" dirait mon amie Elodie de Montpellier) pour un morceau de poulet.

Pour la timbale de riz, j'ai utilisé le reste de mon blanc manger du billet d'hier auquel j'ai rajouté un peu de pesto genovese, vendu par le petit italien du coin et qui est excellent. Mais pour le pesto, je laisse chacun avec sa recette et ses préfèrences parce qu'il y a autant de manières de le préparer que de l'apprécier...
Une fois le riz chaud mélangé au pesto froid, se saisir de son moule favori, remplir, tasser et renverser sur l'assiette ! Mon petit moule favori pour  faire les timbales est un verre conique sur pied, une sorte de mini coupe à glace... Je pense que ça devait être un verre à porto dans son ancienne vie.
Malgré les crevettes "quichées", le chéri a decrété que c'était très bon et que le mélange poulet / crevettes fonctionnait bien...  Quant à moi, j'ai tout mangé et mon estomac s'est tu... de contentement !!

 

Publié dans Recettes d'été

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Manouche 10/08/2006 04:41

Merci à tous... et pour Dorian, comme pour les autres, si vous êtes de passage à Barcelone, emailez-moi et je me ferais un plaisir de faire un tour à la Boqueria avec vous !

salwa 10/08/2006 00:02

genial ton riz au pesto ! j'adore

Dorian 09/08/2006 23:54

Un orage sur Barcelone ! tu sais que tu me fais rêver !!! se faire prendre par l'orage et courir s'abriter dans la Boqueria et acheter tout ce qu'il faut pour préparer ta recette... j'me fais du mal là !!!

EstÚbe 09/08/2006 21:49

Terre/mer; bidoche/ crustacé: l'alchimie méridionale divine. Top slurp. Sincères condoléances pour vos maux de bidon.

AdÚle 09/08/2006 19:24

La timable de riz au pesto est superbe et la brochette, je n'en ferais bien qu'une bouchée!